L'équipe du documentaire

« Celui qui ne remercie pas les gens ne remercie pas Allah. » — Mouhammad ﷺ, prophète d'Allah

Dignité Ethique Fraternité

Collectif producteur du documentaire, c’est-à-dire VOUS

L’association prend les décisions concernant le documentaire telles que sa diffusion, la cession de droits à de potentielles télévisions. Pour y participer, devenez membre bienfaiteur de l’association. Toute personne investissant 1% du montant total du projet en devient membre bienfaiteur. L’association est 100% financée par ses membres. L’association se donne pour objectif de défendre, promouvoir et développer la dignité et les liens de fraternité en conformité avec l’éthique islamique. #MouslimInMontreuil est notre premier projet.
  • Sonia Aït Bouzid
  • Myriam Fartas
  • Mehdi Tafraoui
  • Kevin Tatem aka Atomer
  • Nadir Z. aka Henezid
  • Nasser aka Srone
  • Chiraze Rakrouki
  • Arnaud Sommie
  • Ibrahim Bechrouri
  • Fabien Leone
  • Sihame Labrouki

Devenez co-producteur en rejoignant Dignité Ethique Fraternité

Je deviens membre bienfaiteur

Turab Shah

Réalisateur.

Jeune et talentueux réalisateur de documentaire.

Musulman anglo-pakistanais résidant à Londres. Sa touche personnelle consiste à apporter de la poésie aux témoignages d’acteurs, ce qui émeut jusqu’aux cœurs les plus froids…

A son actif de nombreuses réalisations documentaires autour de l’islam et des musulmans en Europe et dans le monde.

2014 — «Zone of nonbeing : Guantanamo»
Sur la prison illégale de Guantanamo où sont enfermés les musulmans capturés car jugés dangereux pour les USA. Ce film bouleversant démontre que cette prison suit la logique de la politique des USA depuis la découverte de l’Amérique en 1492 et l’expulsion des Musulmans d’Andalousie.
2014 — «Woolwhich»

Étudie les conséquences de l’incident de Woolwich pour la Oummah. Explore comment l’islamophobie violente et le meurtre d’un soldat britannique sur le territoire national ont été utilisés par le gouvernement britannique comme un prétexte pour justifier une politique encore plus impérialiste à l’encontre des pays musulmans.

2013 — «Extradition»

Extradition, a documentary by Turab Shah

Explore l’injustice de la loi britannique sur l’Extradition de 2003 qui permet d’extrader n’importe quel citoyen sans la moindre preuve.

Babar Ahmad et Talha Ahsan ont été détenus respectivement pendant 8 et 6 ans, sans le moindre procès. Pendant tout ce temps, aucune charge n’a été retenue contre eux, ils n’ont eu accès à aucune preuve les accusant, et n’ont même pas fait l’objet d’interrogations par la police Américaine ou Britannique. Babar Ahmad a ainsi été extradé vers les USA où il attend toujours son jugement.

Ce film a reçu un accueil très positif et a permis de sensibiliser l’opinion publique sur la situation des prisonniers politiques musulmans des abus la guerre contre le terrorisme.

2012 — «Bosnia»

Documente le génocide islamophobe en Bosnie. Glaçant.

2010 — «Dhikr»

Sur la spiritualité islamique, en particulier le rappel du nom d’Allah.

Alexandros Papathanasiou

Cadreur.

Brillant réalisateur et cadreur de précision depuis 2006, le londonien Alexandros est d’origine grecque.

Il participe au projet par souci sincère pour la dignité des Musulmans et, aussi, parce qu’il admet se sentir particulièrement interrogé par l’islam même si lui-même n’est pas (encore) musulman…

Son CV en vidéo

Cheikh Omar Dourmane

Savant.

C’est lui le conseil juridique islamique du documentaire, son garant éthique.

Cheikh Omar Dourmane est membre de l’Union Internationale des Savants Musulmans, présidé par Cheikh Youssef al-Qaradawi. Président de Dar-al-Fatwa du Rassemblement Annuel des Musulmans de France. Professeur de sciences islamiques à la Faculté d’Islamologie de Paris. Imam à Massy-Palaiseau.

Ce père de famille est aussi disponible pour répandre le savoir que discret dans ses apparitions publiques.

Prêche du Cheikh sur l'importance d'Al Qods (Jérusalem) dans le Coran et la Sounnah

Bader Lejmi

Scénariste.

Militant contre l’islamophobie. C’est à la suite de sa participation à l’organisation des premiers Mokhtar Awards, 1er festival islamophile de courts-métrages sur l’islam et les musulmans qu’il s’est décidé à lancer ce projet. Il a également organisé les Y’a Bon Awards 2013 des Indivisibles, festival de remise de prix sous forme de peaux de bananes aux pires propos racistes de l’année tenus dans les médias par les élites.

Le projet #MouslimInMontreuil a besoin de vousJe soutiens